À propos

Jean Bernard Millau est né en 1951, descendant d'une ancienne famille du plateau du Larzac. Actuellement, il vit et travaille en Ardèche. Sa démarche artistique débute dans les années 70 ou il commença par pratiquer la peinture en autodidacte. Durant cette période, ses toiles furent exposées à de nombreuses reprises en France et à l'étranger. Par la suite il se consacra exclusivement à la sculpture.

Admis à l'école des Beaux Arts de Valence en 1984, il y restera 4 ans. Fait une rencontre décisive pour la suite de son parcours, en la personne de Raymond Huard, son professeur de sculpture, lui même ancien élève de Marcel Gimond. Il lui prodiguera une formation classique dans la plus pure lignée des sculpteurs du 19ième siècle. Il sera initié à la statuaire antique, aux règles de la composition, au travail sur modèle vivant. Il apprendra aussi le modelage, le moulage, la mise au point, la taille des pierres et du marbre. Il suit aussi en parallèle des cours de dessin dans l'atelier du professeur Alain Marchand.

Ses sources d'inspiration : le corps féminin, les éolithes, les galets, les rochers quartzifères et ruiniformes. Il nourrit également son imagination des falaises, méandres et vires des Gorges de l'Ardèche et du bois de Païolive où il aime se ressourcer.

Sa démarche artistique se définit par des sculptures en rond de bosse, sobres, épurées, apaisantes, avec des compositions puissantes, vigoureuses, dynamiques où les lignes de force, l'équilibre des masses, les pleins et les vides, le nombre d'or, sont au cœur de sa recherche artistique. Il poursuit avec pugnacité un art hors des modes et tendances actuelles qui dégage une rare qualité d'émotion.

Il a fait sienne la phrase de l'historien et critique d'art Ernst Gombrich :
"Le véritable artiste est celui qui dialogue avec son œuvre; l'imposteur dialogue avec le public".